no 3 | 2015 : Sémiotique des mystères

Argument 

Du mystère originel au fait divers inexpliqué ; des cultes à mystères tels qu’ils ont été pratiqués un peu partout dans le monde gréco-romain au cours de l’Antiquité jusqu’au mystère de la Foi dans la théologie chrétienne ; du mystère entourant la mort d’Edgar Allan Poe au Mystère de la chambre jaune de Gaston Leroux ; chacun de ces types nourrit la polysémie du concept et augmente son ambiguïté. Secret, énigme, culte, complot ; mais aussi vérité, révélation, représentation, allégorie, symbole : tous ces termes se commutent et se complètent, forgent un terreau d’investigation théorique fertile. Prenant acte de cette polysémie, ce troisième numéro du Cygne noir s’est donné pour mandat de confronter les différents rapports que la sémiotique entretient avec le mystère. 

Contenu

Ont également pris part à ce numéro 

Comité de publication

Emmanuelle Caccamo
Simon Levesque
 

Comité de lecture
ayant procédé aux évaluations à l'aveugle
 

Samuel Archibald (professeur, UQAM)
Amir Biglari (docteur, Université du Luxembourg)
Anne Elaine Cliche (professeure, UQAM)
Lucile Crémier (doctorante, UQAM)
Vincent O. Filion (doctorant, UQAM)
Jean Fisette (professeur honoraire, UQAM)
Gabriel Gaudette (postdoctorant, U. West Virginia)
Jean-François Hamel (professeur, UQAM)
Jonathan Hope (docteur, UQAM)
René Lemieux (doctorant, UQAM)
Benoît Morissette (doctorant, UdeM)
Laurance Ouellet-Tremblay (doctorante, UQAM)
Julie Paquette (postdoctorante, UdeM)
Martin Parrot (chercheur indépendant et nomade)
Sylvano Santini (professeur, UQAM)
 

Révision linguistique

Véronique Desjardins