Thomas CARRIER-LAFLEUR

Thomas Carrier-Lafleur effectue un postdoctorat à l’Université de Montréal sous la direction d'André Gaudreault sur l’archéologie littéraire de la crise du cinéma numérique. Il a publié en 2010 son premier ouvrage, Une philosophie du « temps à l’état pur ». L’autofiction chez Proust et Jutra (Vrin/Presses de l’Université Laval).

Article·s publié·s dans le Cygne noir