Mario PANICO

Mario Panico est doctorant en sémiotique à l’Université de Bologne en Italie. Dans le cadre de ses recherches doctorales, il interroge le rôle de la nostalgie dans les paysages de mémoire italien et allemand contemporains. Il étudie particulièrement les pratiques nostalgiques fascistes à Predappio, la ville natale de Benito Mussolini, et la muséification du passé de la RDA à Berlin. L’objectif de son projet de thèse est de combiner la sémiotique culturelle et les études sur la mémoire afin de délimiter les frontières possibles d’une approche interdisciplinaire pour l’étude de la mémoire et de la nostalgie culturelles.

 

 

Article·s publié·s dans le Cygne noir