L’Im-possible : Américanité de Jacques Derrida. Une critique sémiopolitique de la traductibilité d’un auteur de René Lemieux, par Maxime Plante

Recension

René LEMIEUX, L’Im-possible : Américanité de Jacques Derrida. Une critique sémiopolitique de la traductibilité d’un auteur, thèse de doctorat, Université du Québec à Montréal, 2015, 570 p.

Je ne suis ni historien des idées ni traducteur – encore moins traductologue –, je suis sans doute à peine sémiologue et pourtant, quelle fête pour la pensée que la thèse que nous présente aujourd’hui René Lemieux! C’est dire ce qu’il peut parfois y avoir d’insatisfaisant dans la tentative de classer un travail qui ne s’arrête pas aux frontières disciplinaires, les transgresse même allègrement, y revenant cependant sans cesse pour nouer un dialogue fécond avec certaines des figures qui, aujourd’hui encore, donnent corps et tonus aux disciplines mises en cause (sociologie, études de la réception, histoire des idées, traductologie, philosophie).

LIRE LA SUITE